Variations au niveau des supports et des presses à chaud

Du fait de fluctuations au niveau des supports et presses à chaud, les paramètres conseillés pour la presse à chaud peuvent varier selon votre environnement. Dans cette perspective, les recommandations de durée, de température et de pression constituent des références utiles.

Pour des résultats optimaux, testez différentes combinaisons de durée et de température pour trouver celle qui se prêtera le mieux à votre association de support et de presse à chaud. Rappelez-vous que les variations importantes d’un réglage peuvent avoir pour conséquence une imagerie de mauvaise qualité. Notez également les durées, températures et pressions qui conviennent le mieux aux différents produits ; vous aurez ainsi la possibilité de vous y référer lorsqu’il faudra démarrer la production.

Un étalonnage de votre presse à chaud est recommandé pour garantir une température précise. Pour cette procédure, les bandelettes de test de température sont plus précises que l’utilisation d’un pistolet de température infrarouge. SEC Associates a publié sur YouTube une vidéo intéressante présentant différentes méthodes pour vérifier la précision de la température d’une presse à chaud. Contactez le fabricant de votre presse à chaud ou votre revendeur pour les instructions d’étalonnage spécifiques.

Papier et supports recommandés

Utilisez toujours le papier et les supports recommandés pour les transferts par sublimation ; les variations de qualité du papier et des supports entraînent des variations au niveau de l’impression, du transfert et de la qualité du produit fini.

Débord et marges

Imprimez vos images avec un débord de 6 mm par rapport à la taille du support lequel vous effectuez le transfert. Ceci permet une marge d’erreur lorsque vous alignez vos éléments sous la presse à chaud.

Évitez les brûlures

Des températures supérieures nécessitent généralement une diminution de la durée pour éviter les brûlures. Ceci se produit lorsque le support et le papier de transfert deviennent trop chauds pendant trop longtemps, entraînant un brunissage du papier, une image floue, un transfert incomplet et d’autres problèmes du même type.

Évitez les images délavées

Une combinaison de durée et de température de séchage insuffisantes peut entraver le transfert complet des encres de sublimation sur le support, qui peuvent dès lors apparaître délavées. Pour obtenir un transfert plus complet, essayez d’augmenter la température et/ou la durée. Il peut également être nécessaire d’augmenter la pression, notamment si l’image est délavée uniquement dans certaines zones du support et non sur la surface entière.

Refroidissez les objets sublimés

Après avoir transféré l’image sur le support, enlevez rapidement le papier de transfert. N’empilez pas les objets transférés sur d’autres éléments avant qu’ils aient complètement refroidi. Tout résidu de papier restant sur le support après le transfert peut être enlevé avec de l’isopropanol.

Utilisez des modèles logiciels

Les modèles logiciels sont très pratiques pour des supports que vous allez créer de façon répétée, tels que les carreaux et les tapis de souris. En général, vous pouvez télécharger des modèles auprès du revendeur chez qui vous avez acheté le support, ou auprès du fabricant du support.

Compris dans l’achat de tout système Virtuoso, CreativeStudio propose des modèles prêts à l'emploi pour la plupart des produits disponibles ; de nouveaux modèles sont ajoutés tous les mois.

Gérez l’humidité

L’introduction d'humidité dans le processus de sublimation peut produire des résultats indésirables. Pendant la production avec une presse à chaud fonctionnant à 204 °C, de l’humidité peut se transformer en vapeur, ce qui a pour effet que l’encre se volatilise, littéralement, sans atteindre sa cible initiale. Certains problèmes attribués à l’humidité comprennent le décalage des couleurs (les couleurs sont moins précises), le dégorgement et la non-uniformité du transfert des surfaces en aplat pendant le pressage.

Dans des conditions normales, une petite quantité d’humidité peut s’accumuler sur le papier de transfert ; en général, celle-ci est directement absorbée par le support pendant le pressage. Toutefois, les supports durs comme le métal et la céramique n’ont pas la capacité d’absorber l’excédent d’humidité. Par conséquent, il est important que vous preniez les précautions nécessaires pour réduire l’introduction d’humidité pendant le processus.

La première étape consiste à empêcher le papier d’absorber l’humidité. En guise de prévention, conservez votre papier dans un endroit sec. Vous pouvez utiliser un conteneur scellé, comme un sac refermable, par exemple. Si vous pensez que le papier est humide, placez-le sur la presse pendant quelques secondes. Ne le pressez pas, contentez-vous de l’exposer à la chaleur. La chaleur se dégageant de la presse devrait faire s’évaporer la plus grande partie de l’humidité.

Une autre astuce consiste à utiliser du papier journal ou du papier alimentaire au lieu d’une feuille de Téflon. Le papier aidera à absorber l’humidité de la feuille de transfert pendant le pressage, ce que ne fera pas le Téflon. Assurez-vous d’utiliser une nouvelle feuille de papier à chaque cycle de pressage.

Si vous travaillez avec des vêtements ou du textile, il est également possible que le support contienne un peu d’humidité. Prépresser le vêtement pendant dix secondes environ devrait faire disparaître l’humidité, ainsi que tous les plis. Pour éviter ce problème, conservez votre papier ou votre textile dans un endroit sec. Si vous pensez que les supports contiennent de l’humidité, essayez ces techniques :

  1. Placez le papier sur le socle inférieur surélevé de la presse et laissez-le sécher sous le plateau chauffant. Ne fermez pas le plateau !
  2. Prépressez les textiles pendant dix secondes avant le transfert.
  3. Utilisez une nouvelle serviette en papier non structurée derrière la feuille de transfert.

Gérez l’humidité ambiante

Vous ne devriez pas seulement faire attention à l’humidité pendant le pressage : vous devriez aussi vous concentrer sur votre environnement de travail. En général, des taux d’humidité élevés contribuent à générer des problèmes d’humidité. Un déshumidificateur peut aider à éliminer ces problèmes ; toutefois, réduire trop fortement le taux d’humidité peut avoir des effets négatifs sur les encres et sur votre équipement.

Il est conseillé d’investir dans un hygromètre et de faire des relevés. Les conditions de fonctionnement idéales pour la sublimation sont de 15 à 25 °C, avec un taux d’humidité relative de 35 % (sans condensation).

Conservez votre presse propre

Il est important de protéger le tampon en caoutchouc qui est fixé à la section inférieure de la presse à chaud. Il en est de même du tampon en caoutchouc se trouvant dans une presse à mugs. Recouvrir le tampon par une feuille de papier protectrice, une serviette en papier ou une feuille de Téflon l’empêchera d’absorber l’encre de sublimation.

  • Si vous utilisez du papier : choisissez un papier kraft blanc bon marché, ou un rouleau de papier blanc (coupé aux dimensions), et jetez-le après chaque pressage. Le papier journal non imprimé est également une bonne solution.
  • Si vous utilisez une serviette en papier : choisissez une serviette blanche et non structurée d’une marque bon marché (la texture laissera une marque sur le support), et jetez-la après chaque pressage.
  • Si vous utilisez une feuille de Téflon marron : nettoyez-la à l’alcool après chaque pressage.

Évitez les images fantômes

La sublimation requiert une connexion étroite entre la page de transfert et le produit vierge, sous la chaleur. Pour obtenir les meilleurs résultats, vous devez vous assurer que le papier ne se décale pas lorsque l’encre est gazéifiée et teint le produit. Si la page de transfert se déplace pendant le processus de sublimation, ceci peut entraîner une image floue ou une image fantôme – cette dernière créant un effet d’ombre.

Pour prévenir cet inconvénient, fixez toujours le papier de transfert au produit lui-même en utilisant du ruban adhésif résistant à la chaleur ou des adhésifs en aérosol (temporaires) repositionnables.

Supports durs

Lorsque vous décorez des supports durs, utilisez du ruban adhésif résistant à la chaleur pour fixer la page de transfert sur le produit. Ne posez pas de ruban adhésif sur la zone occupée par l’image, ceci pouvant avoir un effet négatif sur sa qualité. Pressez le produit normalement, puis retirez le transfert avec précaution. Vous pouvez acheter du ruban adhésif auprès de votre distributeur.

Supports souples

Une des difficultés les plus courantes lors du travail avec des supports souples, c’est l’impression sur le textile de poussières, peluches ou autres fibres présentes dans l’air, lors du pressage. Ces impuretés laissent de petites marques bleues sur le textile, pouvant ainsi affecter la qualité de votre impression.

Le meilleur moyen d’éviter ce problème est d’utiliser un rouleau à peluches collant avant chaque pressage. Un simple rouleau adhésif acheté au magasin du coin ôtera presque toutes les particules que vous pouvez voir à l’œil nu – de même que beaucoup d’autres que vous ne pouvez pas voir... Il est recommandé de s’habituer à passer un rouleau à peluches sur les textiles avant de placer le papier de transfert.

Lorsque vous utilisez un adhésif en aérosol, pulvérisez le côté du papier de transfert comportant l’image, à environ 30 cm. Ne pulvérisez pas sur le produit ! Il vous suffit ensuite de presser le papier de transfert sur le produit. Si vous le positionnez incorrectement, vous pouvez l’enlever et le repositionner. Il est difficile de placer du ruban adhésif sur des supports souples, comme des t-shirts et des tapis de souris. Au lieu de ruban adhésif, vous pouvez utiliser un aérosol adhésif pour fixer le papier de transfert sur le produit.

Pressez le produit normalement, puis ôtez le transfert. Demandez des aérosols adhésifs appropriés à votre revendeur.